Communiqué de presse projet de loi 40

Montréal, le jeudi 22 novembre 2019

L’Association des comitĂ©s de parents anglophones (EPCA) dĂ©nonce l’utilisation inappropriĂ©e hier, par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, des propos de sa Vice-prĂ©sidente Katherine Korakakis durant la commission parlementaire sur le projet de loi 40 Ă  l’AssemblĂ©e nationale.

Le ministre de l’Éducation a utilisĂ© les affirmations de Mme Korakakis pour son propre contexte. « Le ministre de l’Éducation s’est servi de mon nom pour tenter de promouvoir son projet de loi Ă  l’AssemblĂ©e nationale dans le mauvais contexte », a dit la Vice-prĂ©sidente Katherine Korakakis.

« L’association n’est pas favorable au projet de loi 40 et s’il avait Ă©tĂ© attentif Ă  toute la procĂ©dure, il aurait compris notre position aussi clairement que les autres membres du ComitĂ© de la culture et de l’éducation de l’AssemblĂ©e nationale. 

L’association ne voit aucun avantage pour la rĂ©ussite des Ă©lĂšves et pour notre communautĂ© dans ce projet de loi. Ce dernier devrait ĂȘtre retirĂ© et tous les intervenants en Ă©ducation doivent pouvoir s’exprimer au sujet de l’avenir de notre systĂšme public », a conclu la Vice-prĂ©sidente.

L’Association des comitĂ©s de parents anglophones (EPCA) est une organisation provinciale Ă  but non-lucratif reprĂ©sentant les comitĂ©s de parents des commissions scolaires anglophones du QuĂ©bec. Cette association est financĂ©e par le gouvernement du QuĂ©bec.

Pour de plus amples informations, Ă©crire Ă  info@epcaquebec.org.

Lien vers le PDF original à télécharger

​